FLUX4 RADIO - la radio offshore

The Chatham Singers, Juju Claudius

novo_04_chathamsingers_web

Après le A vient le B ; on suppose même que le prochain album de Turzi s’intitulera C. Au-delà de cette façon très conceptuelle de nommer ses albums, ce jeune Versaillais a su s’imposer dans un style électro-psychédélique paradoxalement noir, très noir, qui a ravi jusqu’à nos amis outre-Manche. Pour ce nouvel opus, il décline des sons en fonction de villes, Beijing, Buenos Aires, Bamako, Baltimore ou Baden Baden – toutes commençant par un “b”, forcément ! – qu’on parcourt comme dans un songe électrique. Des figures décalées telles que Bobby Gillespie, de Primal Scream, ou Brigitte Fontaine ont été séduites ; elles apportent une contribution remarquée à l’étrange voyage. (E.A.)

B., Records Makers / Discograph

Sweetback, The Lost and Found Republic

novo_04_sweetback_web.jpg

C’est une habitude, le jazz ne cesse de prendre des détours bien surprenants. Quand trois musiciens angevins, hantés par les approches aventureuses de John Coltrane, Charles Mingus ou Elvin Jones, puisent dans leur culture funk, punk et dub, il en résulte quelque chose de forcément détonnant. Raggy au saxophone, Kham à la contrebasse et Mehdi à la batterie, par ailleurs membres de Zenzile et de Lo’Jo, bousculent les codes et dans leur quête de sensations premières opèrent une dé-évolution musicale très appréciable. Dix ans après un premier album culte, une suite très attendue, fortement recommandée. (E.A.)

The Lost and Found Republic, Yotanka / Discograph

Moderat

flux4disc_moderat.jpg

Ils avaient eu l’occasion de collaborer sur des maxis, à leurs tout débuts, mais peut-être leur a-t-il fallu le temps de l’exploration en solo pour finaliser ce travail initial. Modeselektor s’est fait un nom avec un propos musical parfois décapant, et Apparat est devenu la coqueluche de la scène berlinoise, ouvrant une voie mélancolique à l’electro organique. La réunion sous le vocable commun, Moderat, du minimalisme de l’un et du romantisme de l’autre, offre des possibilités nouvelles, fortement chargées en sentiments, à un genre qui avait fini par avoir besoin de se renouveler. (E.A.)

Moderat, BPitch Control

flux4disc_moderat_picture.jpg

Passion Pit, Manners

flux4disc_passionpit_cover.jpg

Ne passez plus à côté de la sensation électro-pop du moment, Passion Pit. Manners est certainement le disque le plus renversant de l’année. Et pour cause Michael Angelakos, le leader de ce groupe fraichement débarqué des Etats-Unis est un obsédé des synthétiseurs et des ordinateurs. Il pratique la chirurgie sur ses compositions depuis tout petit. Sur un nuage, ce jeune homme de 21 ans, à qui la joie de vivre ne semble pas traverser les voies nasales veut « élever la pop music à un étage supérieur ». Inutile de comparer cette bande à MGMT ou quiconque, personne ne joue dans sa cour, son intention est de surprendre le monde jusqu’à le rendre accroc de sa musique. Inutile de nous attarder sur la personnalité plus qu’étrange de ce chanteur-arrangeur, nous pouvons nous attacher au contenu de cet album qui nous met une belle claque – du moins les quatre premiers titres. Ensuite, si la lassitude s’installe légèrement au fil des morceaux l'extravagance, le psychédélisme enjoué, le rythme et les mélodies électro nous entrainent tout de même dans un monde féérique et rafraichissant, qui bouscule nos habitudes. (N.B.)

Passion Pit, Manners, French Kiss

 

flux4disc_passionpit_band.jpg

Kasabian, West Ryder Pauper Lunatic Asylum

flux4disc_kasabian_cover.jpg

Depuis 2003, ils multiplient les bandes sons de jeux vidéo et de publicités. Les britanniques Kasabian, signent un troisième album intitulé West Ryder Pauper Lunatic Asylum, leur meilleure production, disent-ils. Alors on va encore les qualifier de têtes à claque prétentieuses mais force est de constater qu’ils n’ont pas tort. Au premier abord, la musique est plus agressive et plus psychédélique. Mais le quatuor de Leicester nous transporte assez rapidement vers différents univers. Comme si le Far West, le Proche et l’Extrême-Orient s’étaient donnés rendez-vous en Angleterre, le pays de la pop. Malgré cette diversité, les pistes s’enchaînent, sans arrêt ni rupture et c’est un réel plaisir. Est-ce là, le symptôme d’un groupe arrivé à maturité ? Pas si certain, impossible de dire où Kasabian va s’arrêter tant cette formation semble formatée pour connaître le succès. Les charts vont très certainement s’enflammer avec cet albumprocurer d’urgence. (N.B.)

Kasabian, West Ryder Pauper Lunatic Asylum, Sony Music


flux4disc_kasabian_band.jpg, à se




Phoenix, Wolfgang Amadeus Phoenix

flux4disc_phoenix_cover.jpg

La musique de Phoenix a toujours eu un temps d’avance sur son époque. La sortie de leur quatrième album Wolfgang Amadeus Phoenix était forcément très attendue. En une petite dizaine d’années ce groupe français originaire de Versailles a su s’imposer sur la scène internationale grâce à ses tubes dansants au goût sucré qui n’ont rien à envier au meilleur de la pop anglaise. Ce dernier disque est à la hauteur des précédentes productions de la bande à Thomas Mars. Il manquerait tout de même d’un brin de nouveauté car les derniers mois ont vu l’émergence de nouveaux talents calqué sur le même style comme The Virgins dont le succès a été immédiat. Il devient alors difficile de dire qui est la référence. En tout cas, les grandes gagnantes, ce sont nos oreilles. Le public trouvera des singles en puissance comme 1901 ou Lisztomania et sera scotché devant les envolées instrumentales de Love Like a Sunset ou encore Rome. (N.B.)

Phoenix, Wolfgang Amadeus Phoenix

 

flux4disc_phoenix_band.jpg

Au Revoir Simone, Still Night, Stil Light

flux4disc_audioselecta_aurevoirsimone.jpg

Il est peut-être temps pour le trio Au Revoir Simone de sortir de cette posture d’éternelle outsider : deux albums, plus une compilation de remixes ont fini par installer une atmosphère minimale et éthérée très plaisante, qui pouvait autant renvoyer autant à Durutti Column, aux Young Marble Giants qu’à Virginia Astley. Mais à force de distance nostalgique, les premiers effets de lassitude pouvaient se faire ressentir. C’est sans compter l'intuition presque maligne de ces jeunes New Yorkaises, qui sans renouveler totalement la formule, lui donnent un sens nouveau. Les boîtes à rythme gagnent en présence, et les chansons en densité noire – la lumière reste présente, mais comme le titre l’indique, elle est nocturne. On est loin de Joy Division, et pourtant on sent que le temps de l’insouciance est passé. Peut-être tient-on là le premier chef d’œuvre véritable qui inscrit le trio sur la durée. (E.A.)

Au Revoir Simone, Still Night, Still Light, Moshi Moshi / Cooperative Music


flux4disc_aurevoirsimone_portraitvincentarbelet.jpg

Photo : Vincent Arbelet (publiée dans Novo n°1)

Akron/Family, Set'Em Wild, Set'Em Free

flux4disc_akronfamily_blackcover.jpg

Nous n’avions peut-être pas entendu ça depuis les Talking Heads ! Dès les premières mesures du single Everyone is Guilty, on plaide volontiers coupables. Après avoir retiré nos vêtements nous avons plongé dans la première rivière polluée du coin et couru sur la rive, en donnant des coups de pied dans les bouteilles en plastique. Oui, nous avons succombé sous les coups de boutoir rythmiques d’inspiration afro de ce trio folk psychédélique new yorkais. Revenus à la raison, au détour d’une ballade acoustique fragile, nous nous sommes dits que cette vie était peut-être sans espoir, mais qu’il fallait aller au bout, malgré tout. (E.A.) 

Akron/Family, Set'Em Wild, Set'Em Free, Dead Oceans / Crammed

Be My Weapon, Mars/2009

flux4disc_bemyweapon.jpg

Qu’il enregistre sous le nom de Swell ou qu’il se cache derrière un nouveau nom de groupe, Be My Weapon, la touche de David Freel reste éminemment sensible. Il aura beau le nier lui-même, mais il reste l’un des songwriters américains les plus importants de sa génération, au même titre que Lou Barlow, Will Oldham ou Bill Callahan. Ce nouvel opus, enregistré en deux temps dans la montagne, puis sous le soleil californien avec la complicité du batteur de QOSTA, Ron Burns, nous saisit d’emblée. Construit à partir de mots simples, il témoigne une nouvelle fois de la capacité de David Freel à nous entrainer au tréfonds de sa propre intimité. (E.A.)

Be My Weapon, Mars/2009, Talitres

Lhasa, Lhasa

flux4disc_lhasa.jpg

C’est peut-être son troisième album, mais il sonne comme un nouveau départ. Ça n’est pas tant que Lhasa de Sela chercherait à renier ses deux premières tentatives, elles aussi remarquables. C’est peut-être tout simplement parce qu’elle envisage ainsi chaque nouvel enregistrement, d’où la distance qui sépare chacun d’entre eux. Ici, exit les brillantes tentatives qui la rapprochaient d’un Tom Waits sur The Living Road – six ans déjà ! –, retour à des formes pures, pour un folk-blues touché par la grâce. La présence de son nouveau voisin canadien, Patrick Watson, et du guitariste mulhousien Freddy Koella n’est pas étrangère à l’émotion qui se dégage de l’ensemble. (E.A.)

Lhasa, Warner

Staff Benda Bilili, Très Très Fort

flux4disc_staffbendabilili.jpg

Ils présentent la particularité d’être tous paraplégiques et d’évoluer sur scène dans des tricycles customisés de manière très particulière, mais au-delà de cela, les membres de Staff Benda Bilili produisent une musique plaintive mais enthousiaste, saisissante d’émotion, avec des échos des blues ancestraux qu’ils rythment avec des réminiscences funk, rumba et reggae. Dans la foulée des Konono N°1 et Kasaï Allstars, autres artistes de Kinshasa révélés les années précédentes par la série des Congotronics, les Staff Benda Bilili sont attendus partout dans le monde. (E.A.)

Très Très Fort, Crammed Disc

En concert aux Eurockéennes le 5 juillet 2009?

voir-la-video.png

 

RADIO ON AIR


Warning: simplexml_load_file(http://ws.audioscrobbler.com/2.0/?method=track.getInfo&api_key=6d69f6042038212fdc0d64f1617c94c0&artist=%20HER&track=Swim%20): failed to open stream: HTTP request failed! HTTP/1.1 400 Bad Request in /public_html/PROD/flux4v4/player/lancez-moi.php on line 25

Notice: Trying to get property of non-object in /public_html/PROD/flux4v4/player/lancez-moi.php on line 28

Notice: Trying to get property of non-object in /public_html/PROD/flux4v4/player/lancez-moi.php on line 28

Notice: Trying to get property of non-object in /public_html/PROD/flux4v4/player/lancez-moi.php on line 28

Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /public_html/PROD/flux4v4/player/lancez-moi.php on line 28
Ecouter flux4 HER
Swim

ARCHIVES SONORES


Warning: Creating default object from empty value in /public_html/PROD/flux4v4/modules/mod_aidanews2/helper.php on line 1111

Warning: Creating default object from empty value in /public_html/PROD/flux4v4/modules/mod_aidanews2/helper.php on line 1111

DÉCOUVRIR


Warning: Creating default object from empty value in /public_html/PROD/flux4v4/modules/mod_aidanews2/helper.php on line 1111

Warning: Creating default object from empty value in /public_html/PROD/flux4v4/modules/mod_aidanews2/helper.php on line 1111
 

CRASH PHOTO


Warning: Creating default object from empty value in /public_html/PROD/flux4v4/modules/mod_aidanews2/helper.php on line 1111