FLUX4 RADIO - la radio offshore

John et Paul, le roman des Beatles, de Pierre Merle

petit

Les Beatles, c’était quatre garçons dans le vent. Mais à en croire Pierre Merle, c’était surtout deux types que tout ou presque opposaient mais qui avaient en commun une incroyable complémentarité dans leurs créativités. John Lennon et Paul McCartney auront été les chevilles ouvrières du plus grand groupe de tous les temps, et l’auteur s’attarde sur leurs attentes, leurs échanges, leurs désaccords et leurs personnalités. John le calculateur introspectif, Paul le flamboyant, deux personnages à part entière d’une vie romancée. Pierre Merle nous livre quelques anecdotes croustillantes, de la formation des Quarry Men en 1957, à la rupture définitive de 1970, en passant par l’arrivée de Yoko et Linda dans l’entourage du groupe ou la mort de Brian Epstein, le manageur époque « Beatlemania ». Leur vie est un roman, et Merle la retrace comme tel. On le dévore, et on y voit un peu plus clair sur les deux mythes, que l’on oppose encore parfois. Indispensable. (S.R.)

John et Paul – Editions Hors Collection

john_et_paul

Tout bouge autour de moi, de Dany Lafferière

DanyLaferriere

Il revient d'entre les morts et nous raconte la vie dans les décombres. Lorsque la terre s'est dérobée sous ses pieds, Dany Laferrière avait commandé une langouste au restaurant. Sa terre natale, Haïti, a tremblé le 12 janvier.

Le sol se déchire sous ses pieds, mais son carnet et son stylo, l'écrivain les garde en main et commence immédiatement à raconter la vie après avoir entrevu la mort. L'angoisse, le silence puis les cris. Et enfin, les rires, annonciateurs d'un nouveau souffle. Dans Tout bouge autour de moi, la vie revient vite à la charge : la première toilette, la première nuit, le premier chant. Finalement, l'homme, même nu, est bien homme. Il ne retourne pas à l'état animal.

Faire cesser le cauchemar éveillé

Au lendemain du séisme, chaque seconde vécue, chaque nouvelle secousse endurée est une victoire. Dans Port-au-Prince dévastée, le rythme est essentiel. Tout est plus lent. Les gens marchent, n'osent plus monter en voiture. Et pourtant les jambes de Dany Laferrière continuent de trembler, tandis que le sol reste immobile.

Alors, pour faire cesser le cauchemar éveillé, l'auteur nous invite à plonger dans son esprit, dans sa famille et parmi ses amis haïtiens. Il refuse le pathos, raconte simplement des tranches de vie d'inconnus rencontrés auprès des décombres mais aussi de sa mère et sa sœur, ancrées dans le quotidien.

Par Pauline Hofmann

tout_bouge


Fragments, de Marilyn Monroe

flux4_mini_MarilynMonroe

Non Marilyn Monroe n’est pas seulement cet être capricieux qu’on veut bien nous décrire dans certains récits hollywoodiens douteux. Au-delà de l’extrême fascination qu’elle continue d’exercer cette jeune femme était en capacité de s’interroger, parfois avec une acuité déconcertante sur son environnement et sur l’art de son temps : en témoigne cette suite de poèmes sensibles, écrits intimes, lettres et autres réflexions issues de ses carnets personnels. Présentés dans cet ouvrage avec des partis pris formels remarquables, à la limite du fac-similé, ces Fragments nous renseignent avec émotion sur le drame d’une artiste unique. (E.A.)

Fragments - Seuil

flux4_livre_MarilynMonroe


L'homme qui inventa Manhattan, de Ray Loriga

flux4_mini_Manhattan

Roman éclaté en trente huit fragments, L’homme qui inventa Manhattan débute comme un conte et s’ouvre sur l’histoire d’un exil, celui de Charlie et de Chad, deux Roumains dont le rêve de s’installer à New York pour y vivre une vie meilleure finit par se réaliser. Un jour, pourtant, Charlie choisit de se suicider et pour Chad commence alors un autre voyage, à la découverte des gens et des lieux qui marquèrent son ami. De cette galerie de personnages farfelus, tragiques, candides, drôles, paumés ou retors se dégage une poésie et une musique qui enchantent le lecteur et l’emportent, au gré de ces bribes de destins qui s’entrecroisent, dans les rues, les immeubles, les bars, les parcs, les salons de coiffure d’un New York coloré, tour à tour réel et fantasmé, constamment réinventé. (C.S.)

L'homme qui inventa Manhattan - Les Allusifs

flux4_livre_Manhattan


Nuits bleues, calmes bières, de Jean-Pierre Martinet

flux4_mini_NuitsBleues

L’humour noir et féroce de Jean-Pierre Martinet saute à la figure du lecteur qui, emporté par le souffle d’une écriture singulière et poétique, suit le destin de cet homme coincé entre le monde des morts et celui des vivants, titubant de bar en bar, de bière en bière, solitaire, et de cette vieille femme apeurée, persuadée qu’elle est poursuivie par de petites filles apparaissant avec la foudre, se cachant dans les groseilliers et finissant tapies sous son lit. Ironie et dérision font la force des deux contes que propose ce recueil. Ils offrent à tous ceux qui voudront découvrir l’œuvre de cet auteur trop peu connu une porte d’entrée idéale. À condition de ne pas craindre de pousser une porte qui s’ouvre sur l’enfer. (C.S.)

Nuits bleues, calmes bières - Finitude

flux4_livre_NuitsBleues


Ce que la vie signifie pour moi, de Jack London

flux4_mini_JackLondon

N’être ni l’esclave saigné à blanc par le capital, ni le maître qui tente de se cacher son infamie, mais vivre, être « propre, noble et vivant » ! Telle fut la devise de Jack London. Il conte ici quelques-unes de ses péripéties à différents niveaux de l’échelle sociale pour dénoncer, de façon lapidaire et brillante, les vies exténuées par le travail, les existences gâchées par l’épargne, la rationalité économique qui tue le faible, séduit le cynique, désenchante l’idéaliste. London oppose à cette pulsion de mort nourrie de dividendes son intelligence et son énergie. Un livre salutaire qui rappelle ce que c’est, pour un homme, que rester debout. (N.E.)

Ce que la vie signifie pour moi - Le Sonneur

flux4_livre_JackLondon


Le métro blanc et autres histoires, de William Burroughs

flux4_mini_WilliamBurroughs

En marge du 25ème anniversaire de la première publication américaine de Queer, le roman-chaos de William Burroughs proposé dans une version française revue et augmentée, Christian Bourgois édite un recueil de textes rares que l’auteur américain destinait à des magazines littéraire underground, dont certains très éphémères : une manière pour le lecteur de solder ses fantasmes concernant la pratique du cut-up, une forme poétique radicale que ce maître de la Beat Generation a beaucoup exploitée sans la systématiser pour explorer ses thèmes de prédilection : rêverie urbaine, sexualité émancipée et désespoir. (E.A.)

Le métro blanc et autres histoires - Christian Bourgeois

flux4_livre_WilliamBurroughs


Jünger / Heidegger, le quotidien de la pensée

novo_08_julienhervier_thumb

La publication de la correspondance d'Ernst Jünger et de Martin Heidegger atteste d'échanges nourris et d'une relation cordiale entre les deux hommes. Lors de sa visite à la Librairie Kléber, Julien Hervier nous a évoqué les univers langagiers de ces deux grands intellectuels.


Oscar le renard et l'impala de la savane, d'Olivier Larizza

flux4livres_larizza_oscar_thumb

Depuis quand n’avons-nous pas pleuré à chaudes larmes à la lecture d’un récit destiné aux enfants ? Depuis Le Petit Prince sans doute. Sauf qu’on le sait bien, le chef d’œuvre de Saint-Exupéry n’est pas destiné aux seuls enfants ou du moins, il continue à faire appel à la part d’enfance qui demeure en chaque adulte. Chez Olivier Larizza, il en va de même. Le récit de ce petit renard tout gris, isolé dans sa pratique de peintre dans la savane, pose des questions essentielles, notamment celle de l’acte créateur. La rencontre de cet artiste maudit avec une splendide femelle impala conduit à l’une des plus belles histoires d’amour qu’il nous soit donné de lire, sensuelle et profondément tragique. (E.A.)

Oscar le renard et l'impala de la savane, Oskar Jeunesse

flux4livres_larizza_oscar

Le gai savoir de l'acteur, de Dario Fo

flux4livres_dariofo_thumb

Attention, feu d’artifices ! Pourtant Dario Fo ne vous invite pas sur scène mais dans les coulisses. Mieux : dans l’ossature même du comédien, dans son costume, dans son corps, sous son masque ! Interventions savoureuses, leçons truculentes et savantes, improvisations solaires, profondes et désopilantes, voici Le gai savoir de l’acteur. Si vous voulez tout savoir des costumes d’Arlequin et de la commedia, si vous voulez hurler de rire en découvrant Fo bonimenteur dans les Oiseaux d’Aristophane mais aussi un Fo qui dialogue avec Brecht, ce livre est pour vous ! (N.E.)

Le gai savoir de l'acteur, L'Arche

flux4livres_dariofo

 

RADIO ON AIR

DÉCOUVRIR