FLUX4 RADIO - la radio offshore

The Dø, la vie à pleine bouchée

flux4disc_thedo.jpg

Assurément il se passe quelque chose autour de The Dø. L’utilisation du morceau On My Shoulders pour une réclame à la télévision n’explique pas tout. Le public se reconnaît dans un projet singulier. né de la rencontre de deux artistes en parfaite harmonie.


 

flux4_thedo.jpgEn ces temps présentés de manière ironique comme ceux de l’infortune musicale. nous n’avons plus guère le temps de progressivement nous attacher à un nouveau groupe et à son premier disque. qu’il est déjà annoncé comme l’un des éléments de notre avenir musical commun. Mais pour une fois que cela concerne une expérience musicale intègre. autant ne pas bouder notre plaisir. Le duo The Dø — à prononcer à la française. comme la note de musique — est né d’une rencontre. celle d’un musicien français d’origine tunisienne. Dan Levy. le “d”. et d’une chanteuse franco-finlandaise. Olivia B. Merilahti. le “o”. Une rencontre autant artistique que sentimentale. à l’occasion d’une collaboration sur la B.O. du film de Chris Nahon. L’Empire des Loups. qui les a conduit à se retrouver sur d’autres projets en commun. Olivia nous renseigne sur l’alchimie. proche d’une forme de magie. qui a opéré instantanément. « Nous nous sommes rencontrés à un moment où nous étions avides de quelque chose. sans vraiment savoir de quoi. Nous venions d’horizons culturels et musicaux très différents. et nous avions très envie de mélanger tout cela. » En effet. les différences semblaient marquées. entre lui. amateur de jazz et compositeur de musique contemporaine et elle. plutôt attirée par la pop et le rock. Et pourtant. ils vont tous deux l’un vers l’autre. elle l’initiant à PJ Harvey ou Björk et lui. lui apportant son amour pour Belà Bartok. Igor Stravinsky. Frank Zappa et les Beatles. « Notre entente nous a surpris tous les deux. et nous avons enchaîné avec trois autres musiques de film et deux pièces pour de la danse contemporaine. L’album est né des instants où nous nous retrouvions. entre l’un ou l’autre de ces projets à un moment où nous pouvions faire ce que nous voulions. C’était la manière la plus libre que nous avions de nous découvrir mutuellement. » Le duo mord à pleines bouchées — d’où le titre de l’album. A Mouthful — dans ces instants ré-créatifs. et passe en revue tout ce qu’il aime. de la pop au rap. du folk au rock. avec un souci très exigeant au niveau des instrumentations qui révèlent une envie permanente de s’amuser et d’éclater les formats traditionnels. « Je ne sais pas si nous sommes complètement libérés. mais cet album. nous l’avons abordé de la manière la plus désinhibée possible. Nous avions constamment envie de nous semer nous-mêmes. Dès qu’il nous semblait avoir trouvé quelque chose. nous étions tentés de pousser plus loin et de faire du hors-piste. » Contre toute attente. le public répond présent. et se reconnaît dans l’intégrité que le groupe affiche malgré le succès naissant. « Nous sommes ravis et en même temps. ça nous paraît étrange. Nous ne pensions même pas passer en radio. Et même de monter sur scène. ça nous avait à peine effleurés. Aujourd’hui. nous avons envie de porter ces chansons. y compris en dehors des frontières. » (E.A.)

Photo : André Gabb

Dernier album : A Mouthful. Cinq7


 

RADIO ON AIR