FLUX4 RADIO - la radio offshore

Je mourrai pas Gibier, d'Alfred

flux4bd_jemourraipasgibier_carr.jpg

Adapté du roman de Guillaume Guéraud, Je mourrai pas Gibier est un one shot sans concession d'Alfred, dessinateur grenoblois qui avait marqué les esprits avec Pourquoi j'ai tué Pierre (associé à Olivier Ka). En solo cette fois, il s'attaque avec sagacité à décrire la désuétude d'un milieu rural suffocant dans lequel Martial bascule jusqu'à assassiner toute sa famille. Le carnage donne une tension nerveuse à un développement du récit en flash-back où les anecdotes servies par un dessin fiévreux (et des ellipses ad hoc) révèlent la réalité monstrueuse d'un quotidien présumé ordinaire. Bassesses, brimades, injustices et aversions des gens de Mortagne renforcent l'empathie d'Alfred pour Martial, réceptacle de la folie du monde jusqu'au débordement le plus excessif. Je mourrai pas Gibier procure ainsi la sensation d'un électrochoc dérangeant au-delà de la morale, un uppercut pour le lecteur. (O.B.)
D'Alfred, Delcourt / Mirages


Une chronique publiée dans Novo #1

 

flux4bd_jemourraipasgibier_new.jpg

Endurance, de Pascale Bertho et Marc-Antoine Boidin

flux4bd_endurance_carr.jpg

Palpitant et graphiquement accompli, Endurance de Bertho et Boidin retrace l'expédition échouée d’Ernest Shackleton vers le Pôle Sud de 1914 à 1917. Au plus près de la passion et des souffrances de ces hommes réels, les auteurs reconstruisent avec minutie la démesure de l'une des plus incroyables aventures du XXe siècle, cernant avec acuité le contexte politique de l'époque. Il en résulte un témoignage indispensable, bien au-delà des exceptionnels lavis bleus qui constituent la tonalité colorée de ce bel ouvrage. (O.B.)

De Pascale Bertho et Marc-Antoine Boidin, Delcourt – Mirages

 

Une chronique publiée dans Novo #1

 

flux4bd_endurance.jpg

Sol Carelus, De Rupert et Mulot

flux4bd_solcarrelus_carr.jpg

Après leur brillant Tricheur pour galeristes et détectives, les emmerdeurs patentés de la bande dessinée nous invitent au bal des vampires. Une soirée masquée où le climax/massacre final a déjà eu lieu. Évolution notable, le duo prend maintenant la peine de remplir ses fonds dans des dégradés gris noir, sinon on hésite, comme il se doit, entre crétinerie complète et sophistication absolue. Mais le systématisme qui menace toujours les deux auteurs, place Sol Carelus au-dessous du Tricheur. Et de leur géniale création polygraphique sur Internet réalisée pour le festival d’Angoulême (http://www.bdangouleme.com/maison_close/), réalisé avec un paquet d’auteurs. (F.T.)

De Rupert et Mulot, L’Association

 

Une chronique publiée dans Novo #1

 

flux4bd_solcarrelus.jpg

Fabrica, de Nicolas Presl

flux4bd_fabrica_carr.jpg

Une ville du début du XXe siècle. De sinistres schupos (ou S.A. ?) traquent les citoyens dotés de six doigts par main. Rescapé d’une rafle un garçonnet est recueilli par un mécanicien d’une fabrique d’armement qui le cache dans la machine dont il a la responsabilité. Pour son troisième livre, en noir et blanc et muet (ni dialogues ni récitatifs) Nicolas Presl abandonne les références directes à la mythologie (Priape, Divine Colonie) mais reste dans le mythe, celui de la littérature, évoquant un Berlin qui ne dit pas son nom, Don Quichotte et Ovide. (F.T.)

De Nicolas Presl, Atrabile

 

Une chronique publiée dans Novo #1

 

flux4bd_fabrica.jpg

Les Invisibles, de Jean Harambat

sc00048c31.jpg

La Gascogne, au XVII ème siècle. L’intendant Pellot et ses troupes instaurent dans un climat de haine et de  violence la gabelle, l’impôt sur le sel. Audijos, jeune noble désargenté mais homme de guerre, est poussé par son entourage à prendre les armes et à mener la fronde contre les gabeleurs. Reprendre le chemin des combats répugne au jeune homme qui n’aspire qu’à profiter enfin de sa jeunesse et à attendre sereinement ce que lui réserve l’avenir. Mais sa condition ne lui laisse pas le choix et c’est à la tête de la bande des Invisibles qu’il va soulever la Gascogne et devenir une légende. Un récit et des faits historiques passionnants et finalement toujours d’actualité. Jean Harambat nous relate avec finesse cette révolte antifiscale du XVII siècle en adoptant le point de vue des trois femmes qui ont compté dans la vie de ce jeune cadet gascon : sa mère Diane d’Audijos, sa sœur Anne et son épouse Jeanne-Marie. Trois femmes, trois perceptions différentes des événements et un point commun : l’attente. L’attente du retour d’Audijos. Une attente d’autant plus interminable et pénible que chacune d’entre elles a poussé le héros vers son triste destin. Un album qui charme, un récit au rythme d’une ancienne ritournelle sur le temps qui passe et sur la jeunesse qui se flétrit. Une réussite ! (Kim)
Les Invisibles de Jean Harambat, Futuropolis

 

flux4bd_invisibles_couvertures.jpg

Sur les terres d’Horus – Neferhor ou la quête d’Isis, d’Isabelle Dethan

flux4bd_horus_carr.jpg

Plonger dans l’univers subtil d’Isabelle Dethan est la garantie pour le lecteur d’un grand moment de bonheur. L’auteur nous comble une nouvelle fois avec ce septième et magnifique tome de la série phare Sur les terres d’Horus. Thèbes, sous le règne du pharaon Ramsès II. Le second prophète d’Amon est assassiné dans l’enceinte même du temple de Karnak. Le prince Khaemouaset, représentant de Maat la déesse de la justice, est chargé d’identifier le meurtrier et de rappeler au trop puissant clergé d’Amon la fidélité qu’il doit à Pharaon. Pour s’acquitter de cette tâche, le prince est accompagné de sa belle et intuitive maîtresse, Dame Meresankh. Mais la jeune femme, victime des  intrigues et des complots de palais, ne parvient pas à s’impliquer dans cette affaire. Le souvenir de son grand amour défunt Iméni la hante sans cesse. Est ce la punition des dieux pour son attachement récent au prince Khaemouaset ? Est-elle condamnée à ne plus connaître l’amour ? Les dessins d’Isabelle Dethan transcendent magnifiquement les tourments de son héroïne. La chaleur des couleurs et la luminosité des planches nous transportent littéralement en Egypte. Une série à recommander bien sûr aux amateurs de séries policières et historiques. Sans oublier tous ceux qui aiment les belles histoires, tout simplement. (Kim)
Sur les terres d’Horus, Neferhor ou la quête d’Isis, d’Isabelle Dethan, Delcourt

 

flux4bd_horus_case.jpg

 

Le Petit Sammy éternue, de Windsor McCay

flux4bd_lepetitsammy_carr.jpg

Bien que McCay occupe une place prééminente parmi les fondateurs du dessin animé et de la bande dessinée moderne, sa première œuvre importante, Le Petit Sammy, est largement oubliée. L’intégralité des planches parues en couleur dans les pages du dimanche du New York Herald entre 1904 et 1905, avant que son créateur ne l’oublie au profit de Little Nemo. Le strip met en scène l’apocalypse quotidienne provoquée par les éternuements Little Sammy dans une foule de décors différents, plus prosaïques mais aussi vertigineux que ceux de Little Nemo. En bonus, les versos monochromatiques des planches avec entre autres les fameux Upside Downs de Gustave Verbeek. (F.T.)
De Winsor McCay, Delcourt

Chronique publiée dans le numéro zéro de Zut ! en décembre 2008

 

flux4bd_lepetitsammy_couverture.jpg

 

flux4bd_lepetitsammy_planche.jpg

Le petit Christian 2, de Blutch

flux4bd_petitchristian2_carr.jpg

Aussi partiellement parue dans Ferraille, dès 2005, cette suite attendue voit le petit Christian quitter la campagne pour aller en 6e dans la Babylone locale, Strasbourg. Brrr ! Le danger n°1 pour notre héros ce sont les filles, et tout spécialement Catie Borie, la sirène venue de l’autre bout de la France. Steve MacQueen et Marlon Brando auront fort à faire pour empêcher Christian de sombrer. À la fois entièrement fidèle au premier volume paru en 1998 et nourrie des expériences menées depuis par Blutch, cette suite est l’un des meilleurs volumes de ce maître de la bande dessinée. (F.T.)
De Blutch, l’Association

Chronique publiée dans le numéro zéro de Zut ! en décembre 2008

 

flux4bd_petitchristian2.jpg

Pinocchio, de Winshluss

flux4bd_pinocchio_carr.jpg

Un pauvre ingénieur se sentait bien seul, aussi s’inventa-t-il un fils qu’il fit avec ses vieilles mains d’artisan et un peu d’acier trempé. Il comptait bien le revendre au Pentagone comme le Terminator des fifties, mais voilà que Jimmy le cafard-poivrot l’a détraqué et que Madame trouve au nez de Pinocchio un usage non conforme… Entre Carl Barks, Lolita, le Disney des origines et de la fin, Pasolini et Indiana Jones, le pantin de Winshluss (Alias Vincent Paronnaud, co-réalisateur de Persépolis) est attendu depuis 2004, sa première apparition dans le magazine Ferraille illustré. Ça sent le chef-d’œuvre (trash). (F.T.)
De Winshluss, Les Requins Marteaux

Chronique publiée dans le numéro zéro de Zut ! en décembre 2008


flux4bd_pinocchio.jpg

Brendan et le secret de Kells

flux4livres_brendan_petit.jpg Tous ceux qui ont été émerveillés par la beauté presque irréelle de Brendan et le secret de Kells , ce magnifique film d'animation signé par le réalisateur irlandais Tomm Moore, seront heureux d'apprendre qu'ils vont pouvoir faire patienter leurs enfants (et eux-même peut-être!) jusqu'à la sortie du dvd avec deux superbes livres jeunesse, adaptés par l'auteur pour enfants Stéphane Frattini.

Le premier, destiné aux 6-8 ans, est un superbe album, enluminé comme un manuscrit médiéval. Les illustrations ont été choisies parmi les plus belles images du films, et le résultat visuel est tout à fait à la hauteur du long-métrage, plongeant le lecteur dans un univers magique et richement coloré. Cependant, pour des raisons évidentes de longueur de l'ouvrage et de compréhension pour un jeune public, l'histoire a été sensiblement  simplifiée. Il en résulte que l'album perd malheureusement une bonne partie de cette poésie naïve qui fait toute l'originalité de Brendan et le secret de Kells .

Le second, accessible dès 8-9 ans, prend quant à lui la forme d'un petit roman, toujours illustré à partir des images du film. L'histoire y est cette-fois ci bien plus proche de celle du long-métrage. On y retrouve toute la dimension poétique et philosophique du scénario écrit par Fabrice Ziolkowski.

Quant à ceux qui n'auraient pas encore vu le film, ces deux livres vous donneront un avant- goût de ce formidable long-métrage à ne pas manquer. (S.M.)

Brendan et le secret de Kells
(le roman dès 8 ans) de Stéphane Frattini, 128 pages, Parution : février 2009, Milan jeunesse .
Brendan et le secret de Kells (l'album dès 6 ans) de Stéphane Frattini, 48 pages, Parution : février 2009, Milan jeunesse .



flux4livres_brendan.jpg

 

 

RADIO ON AIR


Warning: simplexml_load_file(http://ws.audioscrobbler.com/2.0/?method=track.getInfo&api_key=6d69f6042038212fdc0d64f1617c94c0&artist=%20VILLAGERS&track=Every%20thing%20I%20Am%20Is%20Yours%20): failed to open stream: HTTP request failed! HTTP/1.1 400 Bad Request in /public_html/PROD/flux4v4/player/lancez-moi.php on line 25

Notice: Trying to get property of non-object in /public_html/PROD/flux4v4/player/lancez-moi.php on line 28

Notice: Trying to get property of non-object in /public_html/PROD/flux4v4/player/lancez-moi.php on line 28

Notice: Trying to get property of non-object in /public_html/PROD/flux4v4/player/lancez-moi.php on line 28

Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /public_html/PROD/flux4v4/player/lancez-moi.php on line 28
Ecouter flux4 VILLAGERS
Every thing I Am Is Yours

ARCHIVES SONORES


Warning: Creating default object from empty value in /public_html/PROD/flux4v4/modules/mod_aidanews2/helper.php on line 1111

Warning: Creating default object from empty value in /public_html/PROD/flux4v4/modules/mod_aidanews2/helper.php on line 1111

DÉCOUVRIR


Warning: Creating default object from empty value in /public_html/PROD/flux4v4/modules/mod_aidanews2/helper.php on line 1111

Warning: Creating default object from empty value in /public_html/PROD/flux4v4/modules/mod_aidanews2/helper.php on line 1111
 

CRASH PHOTO


Warning: Creating default object from empty value in /public_html/PROD/flux4v4/modules/mod_aidanews2/helper.php on line 1111