FLUX4 RADIO - la radio offshore

Lionel Rogosin

flux4_LionelRogosin

Le cinéma indépendant américain ne cesse de livrer ses plus beaux secrets. Ainsi, après Robert Flaherty, c’est au tour de Lionel Rogosin de voir son œuvre rééditée en DVD. À découvrir aujourd’hui les cadrages à la limite de la rupture d’On the Bowery, on comprend l’influence du documentariste sur John Cassavetes. Ce premier long métrage qui date de 1956 constitue un choc. Tourné dans des conditions extrêmes, il mêle admirablement fiction minimale et documentaire sensible : Ray, le personnage principal, se trouve confronté à la réalité de la misère, celle-ci le guette, il est prêt à sombrer. Sans nul doute, Éric Rohmer s’est-il inspiré de cette forme d’errance pour construire la forme de Sous le Signe du Lion quelques années après. Les autres films figurant au menu de ce coffret indispensable, Come back, Africa et Good Times, Wonderful Times, confirment une intransigeance rare. (E.A.)

Coffret 3 DVD Lionel Rogosin – Carlotta

flux4_LionelRogosin_3D

Joseph Béhé, la traversée du temps

flux4_Bh1

Le dessinateur strasbourgeois Joseph Béhé est revenu cet été sur le devant de la scène grâce à la réédition de Pêché Mortel. Une sortie événement pour une œuvre qui n’est pas passée inaperçue dans les années 1990, avec quelque 30 000 exemplaires vendus ! Béhé, incontournable, se prête au jeu de l’interview devant un café, avec une vraie passion pour son art. Un art devenu majeur et qu’il pratique avec la même envie.

Lire la suite : Joseph Béhé, la traversée du temps

Pleine lune d'Antoine Guilloppé

88733744.jpg

Pleine Lune d'Antoine Guilloppé est un véritable coup de coeur ! Dentelles d'ombres et de lumières, c'est un album noir et blanc ou les découpes sont juste exceptionnelles, d'une incroyable finesse.

“Par une nuit de pleine lune, le loup ouvre les yeux, le renard sursaute ? Quel est ce bruit qui réveille les habitants de la forêt ? Le hibou s'envole, toutes ailes déployées. Les cerfs sont aux aguets. Chauves-souris, sangliers, lapins : plus personne ne bouge dans la forêt. Seuls les ours sont rassurés ? dans cette nuit de pleine lune, bébé ours est né.”

Un vrai travail d'orfèvre, à garder loin des petites mains, mais à regarder ensemble, avec pourquoi pas une lampe de poche pour jouer avec les ombres.

Pleine Lune d'Antoine Guilloppé aux Editions Gautier-Languereau. (SD)

Klaxons, Surfing The Void

flux4disc_klaxons_surfingthevoid Les Klaxons reviennent avec beaucoup plus d'énergie et d'agressivité pour un résultat des plus convaincants. Il fallait bien ça car on les avait presque oubliés en France. Avec leur excellent premier album, Myths Of The Near Future, ils avaient apporté de la fraîcheur avec leur synthétiseur et leurs chants en chœur. On attendait forcément la suite avec grand intérêt, que des morceaux électriques comme Golden Skans ou It's Not Over Yet redonnent à la pop anglaise un son nouveau. Il avait fallu inventer en 2007 un nouveau style de musique, la « New Rave » pour accueillir les Klaxons.

Surfing The Void a donc attendu trois ans et demi avant de sortir des placards. Le quatuor a fini une première version fin 2008, jugée par eux-même trop psychédélique. C'est surtout que leur label Polydor n'en a pas voulu. Retour en studio donc, pour produire la version finale qui est certainement moins inventive mais très rock. On se rapproche beaucoup des deux premiers albums des Arctic Monkeys avec des chansons puissantes et nerveuses comme Surfing The Void, Flashover,... La batterie cogne plus et le son des guitares est plus fort. Ceci dit, on reconnaît facilement que les Klaxons sont derrières tout ça et c'est bien là l'essentiel. (N.B.)

Surfing The Void - Polydor


!!!, Strange Weather, Isn’t It ?

flux4disc_ Ce groupe est capable de transformer n'importe quelle salle de concert en piste de discothèque. La bonne nouvelle est qu'à l'écoute de leur quatrième album, rien ne va changer sans doute. Il faut d'abord rappeler que ce nom « !!! » se prononce « tchik tchik tchik » : Certains le savent déjà, et pour les autres, la lecture n'en sera que plus agréable. Peut-être bien aussi que cette fois-ci, on va beaucoup entendre parler d'eux et il sera alors bon de savoir le dire car Strange Weather, Isn't It ? est une bombe d'énergie dansante comme son prédécesseur Myth Takes. La mixture finale reste le fruit de ce mélange un peu bordélique d'électro, pop, dance, rock, hip hop et funk. Tout est authentique et c'est sur scène que ces New-Yorkais s'expriment le mieux, dans la chaleur de leurs percussions, le groove de leur basse, le funk de leur guitare, la folie de leurs sons électroniques et surtout l'énergie de leur chanteur, Nic Offer. Ils ont su garder le rythme malgré la perte de leur batteur Jerry Fuchs, décédé le 8 novembre 2009 dans un accident d'ascenseur.Vrai coup de chapeau à !!! Isn't It ? (N.B.)

Strange Weather, Isn't It ? - Warp

Les mers perdues, de Schuiten et Abeilles

novo_10_thumb_lesmersperdues

Schuiten reste parmi les dessinateurs les plus emblématiques de sa génération ; le cycle qu'il a initié avec Benoît Peeters, Les Cités Obscures, continue d'alimenter les fantasmes des amateurs de BD à travers l'Europe, voire au-delà. Alors quand il présente à l'écrivain une série de dessins inédits à l'écrivain Abeilles, ce dernier reconnaît une proximité, voire une intimité, avec son propre travail. Dès lors, il construit un récit qui met en présence un milliardaire, une jeune géologue, un dessinateur, un écrivain et un guide, pour une expédition dans des contrées imaginaires, où des statues immenses attestent de l'existence d'une ancienne civilisation. Avec Les Mers Perdues, le romanesque des deux univers - texte et les dessins - nous entraine dans une odyssée étrange, qui provoque chez le lecteur des sensations bien troublantes. (E.A.)

Les mers perdues, de Schuiten et Abeilles - Attila

novo_10_lesmersperdues

La colline empoisonnée, de Freddy Nadolny Poustochkine

novo_10_thumb_lacollineempoisonne

Freddy Nadolny Poustochkine (né d'un père ukrainien et d'une mère française) raconte le trajet d'un jeune novice au Cambodge apprenant difficilement l'enseignement des moines bouddhistes en parallèle du quotidien de Manu, jeune garçon vivant avec son frère et sa mère souvent absente, dans une cité de banlieue. L'ouvrage s'articule autour d'un fil invisible et ténu pour des portraits d'enfances isolées. L'auteur affiche une sensibilité à fleur de peau, dénuée de tout sensationnalisme, nourrie par des souvenirs personnels à l'affectivité palpable. Le trait réaliste et délicat s'affranchit de tout format pour s'étendre sur ces 350 pages probantes offertes à une contemplation tendre et marquante. (O.B.)

La colline empoisonnée de Freddy Nadolny Poustochkine - Futuropolis

novo_10_lacollineempoisonne

Zombillénium de Arthur de Pins

novo_10_thumb_zombillnium

Le vampire Francis von Bloodt gère le parc d'attraction Zombillénium où travaillent d'authentiques vampires et autres monstres. Aurélien, fraîchement accidenté, est embauché malgré lui dans l'entreprise. Surtout ne vous y trompez pas, sous ses allures d'histoire de vampires archi rebattue, Arthur De Pins parvient à l’exploit de régénérer le genre via un récit empli d'humour et de spontanéité. Les dialogues malins et dynamiques sont au niveau d’une esthétique très séduisante : tour de force, Zombillénium a entièrement été dessiné avec Illustrator. À double titre ici, l’outil plume fait mouche. (O.B.)

Zombillénium de Arthur de Pins - Dupuis

novo_10_zombillnium

Gloria va à l’essentiel de Marianne Maury Kauffmann


novo_10_thumb_gloria

Gloria, est le prototype de la bobo-intello de quarante ans qui passe son temps à se morfondre autant sur son physique qu'à vouloir tout réglementer dans son quotidien, notamment son fils, geek dont elle ne sait que faire. L'auteure, Marianne Maury Kauffmann qui a une expérience longue comme le bras des magazines féminins, propose ainsi la compilation de ses meilleures pages, allant à l'essentiel comme son personnage, avec un trait clair et bienveillant. Ne cachant rien des petites manies, des obsessions et autres névroses de Gloria, son album se lit comme on boit du petit lait. (O.B.)

Gloria va à l’essentiel de Marianne Maury Kauffmann - Delcourt

novo_10_gloria


Les pieds nickelés - Bio Profiteurs de Trap & Oiry

novo_10_thumb_piedsnickels

Il y a quelque chose de réjouissant dans l'annonce du retour des Pies Nickelés, la série créée en 1908 autour du trio des incorrigibles Croquignol, Ribouldingue et Folochar, sous le trait subtil de Stéphane Oiry et la plume acide de Trap ! C'est l'assurance de faire la nique aux donneurs de leçon et autres esprits bien-pensants. Dans ce volume consacré à l'ère du tout-bio, chacun en prend pour son grade. À voir ces trois-là tourner en dérision nos derniers fantasmes alimentaires, on prend conscience qu'il nous faut montrer autrement plus méfiants de nos veules inclinaisons. À bas les ultimes contraintes qu'on s'impose à soi-même, et vive la liberté ! (E.A.)

Les pieds nickelés - Bio Profiteurs de Trap & Oiry - Delcourt

novo_10_piedsnickels

ARCHIVES SONORES