FLUX4 RADIO - la radio offshore

Noel Gallaghers’s High Flying Birds

flux4_NoelGallagher_Highflyingbirds

Liam et Noel, c’est terminé. C’est triste, mais c’est comme ça. Triste pour les fans de pop-rock à l’ancienne, mélodies entêtantes, lignes de basse subtiles et arrangements compliqués. Oasis, pour ne pas le citer, avait réinventer la pop moderne, redonnant ses lettres de noblesse à un « style » ringardisé par la vague punk kurt-cobienne et mise à mal par la pate blurienne. Derrière la voix nasillarde, mais précise, de Liam Gallagher, se cachait le frérot, Noel, sans doute l’un des mélodistes les plus talentueux de sa génération. Et quand il en a eu sa claque du m’as-tu-vu soifard, capable de les planter avant un live sur la BBC, Noel a décidé de se mettre sur le devant de la scène. Cet album solo rappelle avec force combien il a été, pendant une décennie, l’âme d’Oasis. On s’y croirait, la voix de Liam en moins, même si on ne peut s’empêcher de penser que sur If I Had a Gun, il aurait emmené le morceau vers d’autres sphères. Les orchestrations, le son des guitares, le fan ne sera pas dépaysé. Mais le plus frappant, c’est de constater que Noel Gallagher reussit le pari de se renouveler, et rappelle, derrière certains titres qu’on croirait repris à John Lennon (Record Machine), qu’il reste le patron de la pop anglaise, quoi qu’en pensent certains buveurs de bière. (S.R.)

flux4_noel_gallagher-

Cults, joyaux pop sur scène !

flux4_Cults_01

Avec Cults, un jeune couple new-yorkais, contre toute attente nulle nostalgie apparente : pour elle, Madeline Follin, adepte du punk et lui, Brian Oblivion, qui vient du surf-rock psychédélique, les 60’s des Shangri-La’s et autres girl bands ne servent que de réservoir à idées, comme s’il était question de percer le mystère d’une forme de modernité, celle de la pop éternelle.

Lire la suite : Cults, joyaux pop sur scène !

Amiri Baraka, Unity & Struggle !

flux4_AmiriBaraka_1

Figure emblématique de la résistance noire, éditeur des icônes de la Beat Generation comme Jack Kerouac ou Allen Ginsberg, LeRoi Jones devient Amiri Baraka après l’assassinat de Malcolm X et s’engage avec son spoken word et ses influences jazz contre les injustices et les politiques du mal.

Lire la suite : Amiri Baraka, Unity & Struggle !

Nouvelle Erre

flux4_PompidouMetz_Erre

La seconde grande exposition du Centre Pompidou-Metz porte sur la thématique du labyrinthe et ses déclinaisons intellectuelles et plastiques : histoire de la pensée et histoire de l’art se fondent pour offrir au spectateur une expérience mémorable.

Lire la suite : Nouvelle Erre

Rebattre les cartes

flux4_Consortium_XavierDouroux

Après le Centre Pompidou-Metz en mai 2010, c’est au tour du Consortium à Dijon d'ouvrir ses portes. Une structure qui – au-delà de la divergence admise de ses projets et de ses statuts de ceux de l'institution messine – partage avec cette dernière la même capacité de redéploiement de l'activité culturelle sur son territoire.

Lire la suite : Rebattre les cartes

Anna Calvi, L'Enchanteresse

flux4_AnnaCalvi_visuel1

Parmi les révélations de l'année, l'un des cœurs de flux4 : Anna Calvi. En grande fan d'Édith Piaf, cette très belle artiste aime la France qui le lui rend bien. Lors de son passage à La Laiterie, le public lui a témoigné une ferveur enthousiaste. Nous étions présents, nous pouvons en témoigner, entretien à l'appui...

Lire la suite : Anna Calvi, L'Enchanteresse

Valérie Donzelli, le cinéma victorieux

flux4_Valerie_Donzelli_1

Après le Festival de Cannes, La Guerre est déclarée continue d’émouvoir des milliers de spectateurs partout en France, mais au-delà du récit de ce couple confronté à la maladie de son enfant, le film pose formellement quelque chose de nouveau. Rencontre avec la réalisatrice et actrice principale Valérie Donzelli.

Lire la suite : Valérie Donzelli, le cinéma victorieux

Louise Bourgoin, Pio Marmaï et Rémi Bezançon

flux4_Louise_Bourgoin_1

Les plus avisés se souviennent que Le premier jour du reste de ta vie, l’énorme succès de Rémi Bezançon, se terminait par un test de grossesse… Qui annonçait finalement son nouveau film, Un heureux événement, avec Louise Bourgoin et notre vedette strasbourgeoise Pio Marmaï en jeunes parents dépassés par les événements. Une représentation de la maternité très picturale, émouvante mais aussi très cocasse !

Au moment de les croiser tous les trois, nous avons encore en tête les images d’un accouchement sanguinolent et d’une Louise Bourgoin submergée par ses hormones… Nous avons à peine le temps de nous remettre de nos émotions que nous nous retrouvons acculés avec eux dans un ascenseur d’un petit mètre carré. Nous découvrons alors une jeune femme rayonnante à la démarche aérienne – ce qui n’était pas donné, vu la hauteur vertigineuse de ses talons. Au moment de la séance photo avec Pascal, Pio décrète qu’il en a assez des photos trop sérieuses. « Ça vous dérange pas, si je viens avec mon gobelet ? »

flux4_Louise_Bourgoin_2

On assiste à un échange de numéros de Zut ! Eh oui, Louise et Pio ont déjà eu l’occasion, chacun à leur tour, d’être présents dans cette rubrique. Comme deux mômes, ils se lisent l’un l’autre, se congratulant au passage. Rémi Bezançon met un peu d’ordre. Quand on lui fait remarquer que personne n’avait vécu l’expérience d’une naissance, il nous explique : « Dans Un heureux événement, je ne voulais pas un témoignage de plus, j’aimais cette forme de virginité… ». N’étant pas père – « J’ai très envie de l’être, mais ça reste de l’ordre du fantasme » –, il nous confie avoir été particulièrement touché par le livre d’Éliette Abécassis.

Louise nous avoue qu’elle a posé autant de questions pour le rôle que pour elle-même. « Rémi m’avait annoncé une mise à nu, au sens propre comme au sens figuré et pourtant, ça n’est pas la question de la nudité qui a présenté la moindre difficulté. Il me semble bien plus impudique de faire semblant d’allaiter par exemple et d’éprouver pour la première fois cette sensation de succion sur mon sein, même au travers d’une fausse peau. » La question du corps est centrale, mais le parti pris formel, inspiré de la peinture baroque, conduit Rémi à s’attarder sur le visage de Louise, comme s’il s’attachait à la figure de la Madone – le lapsus « matrone » provoque l’hilarité générale. Le réalisateur apprécie la remarque : « Les références sont picturales, certains plans sont inspirés de Georges de La Tour. J’étais étudiant à l’École du Louvre, Louise a fait les Beaux-Arts, il n’y a que lui [en désignant Pio] qui n’y connaît rien ! » Pio, justement, ne dit plus rien, mais que fait-il ? Il continue à faire le pitre, il ne cessera pas, y compris lors de la réunion publique, mais c’est sans doute sa manière à lui de montrer qu’il se sent bien, chez lui.

Propos recueillis le 27 août à l’UGC Ciné-Cité par Louise Laclautre

Photo: Pascal Bastien

Un heureux événement, actuellement en salle

Article paru dans Zut ! #11 (automne 2011)



flux4_Pio_Marmai

JAMES CHANCE, TWIST YOUR SOUL

flux4_5_JamesChance

On se souvient un jour du leader de Nic Offer, le leader de !!!, qui raillait l’importance historique de James Chance, également connu sous le nom de James White. Sans doute ce parent pauvre de la no wave n’a-t-il pas été d’une influence décisive, mais sa présence était incontournable au mitan des années 70, au moment d’amorcer une vraie bascule esthétique aux côtés des DNA et autre Lydia Lunch. Et ils sont nombreux à avoir rejoint les Contorsions, avec cette approche soul-jazz débridée dont les effets se font ressentir aujourd’hui encore chez Le Tigre ou LCD Soundsystem. Une réécoute s’impose donc… (E.A.)

DAVID BOWIE, DAVID BOWIE DELUXE

flux4_4_DavidBowie

Quand il n’était encore que David Jones, c’est-à-dire avant de devenir David Bowie, David se cherchait : mod un jour, pop le lendemain, northern soul le surlendemain. Les mauvaises langues diraient qu’il n’a jamais cessé de se chercher depuis, mais nous n’en sommes pas, n’est-ce pas ? Quoi qu’il en soit, quand la maison de disque Deram signe son premier album à la fin de l’année 66, le futur David Bowie papillonne, se rêve en songwriter, et finit par accoucher d’une poignées de pop-songs mi sucrées mi acidulées qui, sans rien augurer de la maestria future, s’écoutent comme de vraies curiosités. Loin du simple document d’archive, une belle édition fouillée, augmentées de sessions inédites, à destination des fans mais pas seulement.

 

RADIO ON AIR


Warning: simplexml_load_file(http://ws.audioscrobbler.com/2.0/?method=track.getInfo&api_key=6d69f6042038212fdc0d64f1617c94c0&artist=%20BRIAN%20ENO&track=By%20This%20River%20): failed to open stream: HTTP request failed! HTTP/1.1 400 Bad Request in /public_html/PROD/flux4v4/player/lancez-moi.php on line 25

Notice: Trying to get property of non-object in /public_html/PROD/flux4v4/player/lancez-moi.php on line 28

Notice: Trying to get property of non-object in /public_html/PROD/flux4v4/player/lancez-moi.php on line 28

Notice: Trying to get property of non-object in /public_html/PROD/flux4v4/player/lancez-moi.php on line 28

Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /public_html/PROD/flux4v4/player/lancez-moi.php on line 28
Ecouter flux4 BRIAN ENO
By This River

ARCHIVES SONORES


Warning: Creating default object from empty value in /public_html/PROD/flux4v4/modules/mod_aidanews2/helper.php on line 1111

Warning: Creating default object from empty value in /public_html/PROD/flux4v4/modules/mod_aidanews2/helper.php on line 1111
entrevues-2012-emission-avec-jean-claude-brisseau-et-catherine-bizern
EntreVues 2012 Emission avec Jean-Claude Brisseau et...EntreVues festival du film à Belfort

DÉCOUVRIR


Warning: Creating default object from empty value in /public_html/PROD/flux4v4/modules/mod_aidanews2/helper.php on line 1111

Warning: Creating default object from empty value in /public_html/PROD/flux4v4/modules/mod_aidanews2/helper.php on line 1111
 

CRASH PHOTO


Warning: Creating default object from empty value in /public_html/PROD/flux4v4/modules/mod_aidanews2/helper.php on line 1111